Le Portrait de la semaine

Sur les traces des JO 92

Albertville : visite sur les traces des Jeux Olympiques.

Albertville: visite sur les traces des Jeux Olympiques

Le 8 février 1992 s'ouvraient à Albertville les seizièmes Jeux Olympiques d'hiver. Entre exploits sportifs, émotions d'athlètes, féérie d'une cérémonie d'ouverture à grand spectacle, les images de l'album souvenirs des Jeux défilent. Et la ville d'Albertville entretient la mémoire de "ses" Jeux ; au point de mettre de prévoir tout au long de l'année 2022 une programmation diverses et variées d'animations qui viendront célébrer le 30ème anniversaire des JO.

Lorsque Albertville est désignée Ville des 16èmes Jeux Olympiques d'hiver par le CIO, on est en 1986. La candidature est portée par le Comité d'Organisation des Jeux Olympiques, dont Jean-Claude Killy et Michel Barnier sont les coprésidents. Soutenus par les collectivités locales de l'Etat, ils ont six ans pour entreprendre les travaux necessaires à l'organisation des futurs Jeux. Il s'agit non seulement de construire les infrastructures des Jeux, mais plus largement d'améliorer les accès routiers et ferroviaires, de moderniser le réseau de télécommunications et de transmformer la ville d'Albertville pour assurer l'accueil des athlètes et des spectateurs.

Alors qu'Albertville et la Savoie s'apprêtent à célébrer le 30ème anniversaire de ses Jeux, découvrons l'héritage olympique dans la cité. 

 

Le quartier olympique

Féérie autour d'un mât

Le coeur de ces JO fut sans doute le nouveau quartier olympique d'Albertville, édifié autour d'un parc olympique - rebaptisé du nom du maire de l'époque, Henry Dujol - et d'une halle sportive.

Comme l'étendard de ces Jeux, un mât métallique trône au centre du parc Henry Dujol, théâtre des cérémonies d'ouverture et de clôture. C'est Philippe Decouflé, scénographe repéré pour son travail sur les cérémonies anniversaire de la révolution française, qui a accepté de relever ce défi : mettre en lumière les valeurs de la jeunesse et du sport, en les insufflant dans un spectacle magique et poétique. Decouflé associe le sport, l'imaginaire de l'hiver et le folklore savoyard, avec son univers créatif habituel : la danse et les arts du cirque. Le soir de l'ouverture des Jeux, ses danseurs, acrobates et musiciens, sublimés par les costumes de Philippe Guillotel, farandolent dans la nuit d'Albertville comme pour mieux éblouir les millions de spectateurs.

C'est là que le mât entre en scène. Décidé à libérer sa troupe de l'attraction terrestre, Decouflé imagine un mât autour duquel danseurs et acrobates vont léviter, tournoyer et virevolter. Des percussionnistes retenus par des fils y jouent les mobiles enfantins, pendant qu'un petit ramoneur, clin d'oeil à l'histoire savoyarde, se balade sur un fil. Après cette claque visuelle et poétique, on comprend pourquoi on parle d'un "avant et après Albertville" pour les cérémonies olympiques.

Reportage sur les répétitions du spectacle d'ouverture

Et pour revoir la cérémonie dans son intégralité

 

Se prendre pour un champion à la Halle Olympique

Face au parc Henry Dujol s'élève la Halle Olympique qui accueillit les épreuves de patinage artistique et de short track. C'est aujourd'hui un espace sportif et de loisirs qui réunit Albertvillois et visiteurs de passage. La patinoire olympique est toujours là. Un mur d'escalade, la Maison du Tourisme du Pays d'Albertville et l'espace muséal "Tremplin 92" sont venus la compléter.

A l'entrée de la Halle trône désormais la vasque olympique. Ce symbole des Jeux, ainsi que la torche utilisée sur le parcours de la flamme olympique, ont été dessinés par Philippe Starck. La vasque a été fabriquée en dix exemplaires : un grand format - 8m de hauteur - pour Albertville, neuf exemplaires plus petits destinés aux sites accueillant les épreuves olympiques.

La mémoire des JO

"Tremplin 92, montagne et Olympisme" est le nouvel espace muséal retraçant l'histoire de ces Jeux. On y retrouve une rétrospective des épreuves olympiques, des sites d'organisation, et des athlètes qui ont marqué le palmarès de ces Jeux. Le skieur aux genoux élastiques qui avalait les bosses derrière un rideau de neige ? Edgar Grospiron, pour toujours premier champion olympique de la discipline ! La "bomba" italienne qui ne tint pas toutes ses promesses ? Le skieur Alberto Tomba qui n'arracha qu'une médaille d'or - en Géant - malgré l'afflux de milliers de supporters italiens. L'équipe française qui tirait plus vite que son ombre ? Le relais féminin de biathlon, qui signa en Or la première participation olympique du biathlon féminin.

Au-delà de l'héritage olympique, Trempin 92 met en lumière le territoire qui accueillit ces Jeux. Environnement montagnard, richesses patrimoniales, activités de plein air sont indissociables de l'image d'Albertville. Ils sont ici présentés de manière originale, à travers des expériences ludiques ou immersives. Qui n'a jamais rêvé de descendre la piste olympique de bobsleigh ou de survoler les montagnes en parapente par la simple magie d'un casque de réalité virtuelle ? La scénographie, moderne et interactive, a l'avantage d'intéresser tous les publics et de les sensibiliser aux nombreuses richesses du pays d'Albertville.

Voyagez dans le temps et dans l'espace montagnard à Tremplin 92

La place de l'Europe

Profitant de la dynamique des Jeux, la ville d'Albertville a lancé un vaste programme d'équipement et d'embellissement. Hôpital, gare ferroviaire et routière, infrastructures routières bénéficient d'importants travaux. Mais l'apport le plus visible concerne le centre ville : un quartier complet se redessine entre la rue de la République et les quais de l'Isère, autour de la place de l'Europe. Le plan crée une sorte d'agora, encadrée par deux allées d'immeubles de style classique, reliées par une structure circulaire couronnée d'un dôme. Ce dôme accueille de nouveaux équipements culturels : Dôme théâtre, Dôme cinémas, médiathèque.

Ce nouveau centre a considérablement dynamisé la vie culturelle d'Albertville. On s'y retrouve toute l'année pour les spectacles programmés par le Dôme Théâtre , ou des événements ponctuels tels que le Grand Bivouac, festival du film documentaire et du livre qui se tient en octobre.

En 2022, la ville d'Albertville ouvrira l'album souvenirs des JO de 1992 à l'occasion du trentième anniversaire de l'événement. Rassemblements, festivités, expositions temporaires à l'espace "Tremplin 92" sont annoncés, pour se replonger dans l'événement comme si vous y étiez. Programme à suivre.

Mes favoris
Télécharger la fiche des favoris

Vous n‘avez pas encore ajouté de fiche à vos favoris.

La Maison du Tourisme se met à l'heure d'été et change ses horaires sur ses 3 points d'informations touristiques.

Accueil Halle Olympique

Du lundi au samedi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h30

Dimanche et jours fériés de 14h à 18h

 

Accueil Bureau d'information Touristique du centre-ville d'Albertville (en face de la mairie)

Du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h30

Dimanche de 10h à 12h30

 

Accueil Bureau d'information Touristique d'Ugine

Du lundi au samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 18h

Dimanche de 9h à 13h

Fermés les jours fériés