Ajouter aux favoris
Site et monument historiques

Chapelle de Prachevrier

Description

Cette chapelle a été construite aux alentours de 1700 : la visite pastorale de 1717 signale "dans le village de l'église, la chapelle Saint Grat et Saint Guérin"), donc sous le patronage de deux saints protecteurs des animaux et des récoltes.

Cette chapelle a été construite aux alentours de 1700 : la visite pastorale de 1688 ne parle pas de chapelle à Bonvillard alors que celle de 1717 signale "dans l'église du village de l'église, la chapelle Saint Grat et Saint Guérin", donc sous le patronage de deux saints protecteurs des animaux et des récoltes.
Saint Guérin est né vers 1050 à Pont-à-Mousson en Lorraine. Il devient successivement abbé cistercien au monastère de Saint-Jean d'Aulps en Haute Savoie (où ses reliques sont conservées), puis évêque de Sion dans le Valais suisse. Son nom lui a valu une réputation de saint guérisseur : Guérin guérit. Protecteur des animaux, en particulier des bovins, il est fêté dans les diocèses de Savoie le 1er septembre.
Saint Grat, évêque d'Aoste mort en 451, est fêté le 7 septembre, très solennellement en Tarentaise et en vallée d'Aoste. Il est le grand protecteur des récoltes.
En 1793, l'inventaire signale dans la chapelle de Prachevrier seulement "deux chandeliers en bois peints en blanc de peu de valeur et un devant d'autel en cuir"; pour les fondations, "18 sols pour une messe basse fondée par Simon Déglise-Cavet" et "une vigne pour quatre messes basses". Nul doute que la chapelle contenait à l'intérieur quelques beaux objets (tableaux, calice, etc...) enlevés et cachés avant l'inventaire par le curé et quelques pieux paroissiens.
Après la Révolution, la toiture est refaite en 1827, puis le bâtiment est restauré. La visite pastorale de 1857 parle de cette chapelle "fraichement restaurée", appelée désormais "Notre-Dame des Sept Douleurs" ou "Notre-Dame de Pitié".
En 1989, le bâtiment est rénové grâce au travail bénévole des habitants, avec l'aide de la municipalité. L'intérieur est remis en bon état par le peintre René Bruno d'Aiguebelle. Le 3 septembre 1989, jour de la fête patronale de Bonvillard, la chapelle restaurée est inaugurée solennellement par une messe célébrée par René Reynaud qui fêtait en même temps ses 40 années de ministère à Bonvillard.
Aujourd'hui la chapelle est bien décorée et bien meublée.
Dans la table d'autel, on trouve en remploi un linteau de porte avec arc en accolade (XVème siècle), provenant probablement de l'ancienne église.
Parmi les objets de valeur, il faut signaler les statues en bois doré de la Vierge et du Sacré-Coeur, ainsi que le retable en bois doré avec ses colonnes torses qui encadrent une peinture sur toile représentant une Piétà entre saint Guérin et saint Grat (les anciens patrons).

Source : Jean Prieur et Christiane Fusier, Bonvillard : pays de la combe de Savoie, La Fontaine de Siloé, 2004, 295 pages

Ouverture

Toute l'année, tous les jours.

Tarifs

Accès libre.

Infos complémentaires
  • Langues parlées : Français
  • Animaux acceptés : Non
Mes favoris
Télécharger la fiche des favoris

Vous n‘avez pas encore ajouté de fiche à vos favoris.