Le quartier olympique

Féérie d'ouverture autour d'un mât

Le coeur de ces JO fut sans doute le nouveau quartier olympique d'Albertville, édifié autour d'un parc olympique - rebaptisé du nom du maire de l'époque, Henry Dujol - et d'une halle sportive.

Comme l'étendard de ces Jeux, un mât métallique trône au centre du parc Henry Dujol, théâtre des cérémonies d'ouverture et de clôture. C'est Philippe Decouflé, scénographe repéré pour son travail sur les cérémonies anniversaire de la révolution française, qui a accepté de relever ce défi : mettre en lumière les valeurs de la jeunesse et du sport, en les insufflant dans un spectacle magique et poétique. Decouflé associe le sport, l'imaginaire de l'hiver et le folklore savoyard, avec son univers créatif habituel : la danse et les arts du cirque. Le soir de l'ouverture des Jeux, ses danseurs, acrobates et musiciens, sublimés par les costumes de Philippe Guillotel, farandolent dans la nuit d'Albertville comme pour mieux éblouir les millions de spectateurs.

C'est là que le mât entre en scène. Décidé à libérer sa troupe de l'attraction terrestre, Decouflé imagine un mât autour duquel danseurs et acrobates vont léviter, tournoyer et virevolter. Des percussionnistes retenus par des fils y jouent les mobiles enfantins, pendant qu'un petit ramoneur, clin d'oeil à l'histoire savoyarde, se balade sur un fil. Après cette claque visuelle et poétique, on comprend pourquoi on parle d'un "avant et après Albertville" pour les cérémonies olympiques.

 

Pour revoir la cérémonie dans son intégralité

Se prendre pour un champion à la Halle Olympique

Face au parc Henry Dujol s'élève la Halle Olympique qui accueillit les épreuves de patinage artistique et de short track. C'est aujourd'hui un espace sportif et de loisirs qui réunit Albertvillois et visiteurs de passage. La patinoire olympique est toujours là. Un mur d'escalade, la Maison du Tourisme du Pays d'Albertville et l'espace muséal "Tremplin 92" sont venus la compléter.

A l'entrée de la Halle trône désormais la vasque olympique. Ce symbole des Jeux, ainsi que la torche utilisée sur le parcours de la flamme olympique, ont été dessinés par Philippe Starck. La vasque a été fabriquée en dix exemplaires : un grand format - 8m de hauteur - pour Albertville, neuf exemplaires plus petits destinés aux sites accueillant les épreuves olympiques.

Mes favoris
Télécharger la fiche des favoris

Vous n‘avez pas encore ajouté de fiche à vos favoris.

PASS SANITAIRE  : LA MAISON DU TOURISME VOUS INFORME

Le pass sanitaire est demandé dans les lieux de loisirs et de culture pour toute personne de 12 ans et plus.

Dans ce contexte, il vous sera demandé de vous présenter à l'entrée du bureau d'information de la Maison du Tourisme, situé à la Halle Olympique, 15 avenue Winnenden, muni de votre pass sanitaire à jour, pour accéder à l'ensemble de nos équipements.

En revanche, nos Bureaux d'Information Touristique situés au centre-ville d'Albertville et Ugine ne sont pas soumis à cette réglementation.

Les horaires d'ouverture de l'ensemble de nos bureaux d'accueil restent inchangés.

Bon séjour en Pays d'Albertville !